Navigation – Plan du site
Champs et contrechamps

Sociologie et cinéma : vers l’hybridation ?

Texte intégral

1Pourquoi une rubrique « Champs et contrechamps » dans une revue de Sociologie du Travail ? La raison d’être de cette rubrique est de participer à l’émergence de la Sociologie visuelle et filmique en tant que combinaison ou hybridation du cinéma et de la sociologie. Ce programme sera largement explicité ci-dessous et dans les futurs numéros de la revue. Il s’agit de favoriser la compréhension réciproque par les lecteurs de deux mondes qui se sont longtemps ignorés.

2Cinéma et sociologie reposent sur des pratiques différentes et relèvent de deux cultures singulières, constituées l’une et l’autre depuis un siècle et demi (si on part de l’invention de la photographie), de façon concomitante. Ce sont deux cultures majeures qui disposent de certitudes épistémologiques distinctes et de leurs propres langages malgré la communauté des objets traités. Ces différences perdurent là où les cinéastes, leurs commentateurs ou leurs critiques partagent l’imprimé avec les sociologues : les premiers utilisent un style littéraire, recourant ici aussi à la narration, avec des références souvent issues de la philosophie. À l’opposé, la plupart des sociologues se targuent d’utiliser une démarche rigoureuse avec un style bien souvent abrupt sinon sévère et ésotérique. Le recours à l’image (fixe ou animée) et au son par la sociologie n’est pas seulement l’utilisation d’un « nouveau » moyen d’expression pour une plus large diffusion, c’est aussi un puissant moyen d’observation et d’analyse que les autres sciences humaines (ethnologie, anthropologie, géographie...) affectionnent depuis longtemps.

3Sociologie et cinéma sont appelés à se combiner à travers des pratiques et des coopérations qui restent à inventer. La rubrique « Champs et contrechamps » accueillera des auteurs issus du monde de la photographie et du cinéma et d’autres issus de la sociologie. On y trouvera deux types d’articles :

  • ceux qui cherchent à développer la sociologie visuelle et filmique (textes théoriques, si possible fondés sur une pratique des images et du son),

  • ceux qui traitent des films, des expositions ou des festivals de cinéma sur le travail, écrits par des sociologues du travail, par des critiques de cinéma, par des cinéastes ou des photographes.

4L’hybridation entre sociologie et cinéma est un long processus, mais ceux qui y croient participent à une entreprise qui transporte la sociologie vers une nouvelle frontière ouvrant à d'autres approches et à d'autres concepts : la garantie du succès passe par l’interpénétration des cultures de ces différents mondes. C’est-à-dire aussi, dans l’immédiat, l’acceptation des différences de styles et de la variété des références.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Sociologie et cinéma : vers l’hybridation ? », La nouvelle revue du travail [En ligne], 1 | 2012, mis en ligne le 10 décembre 2012, consulté le 25 juin 2017. URL : http://nrt.revues.org/361

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo La NRT est soutenue financièrement par
  • Logo CNRS INSHS
  • Logo Centre Pierre Naville - Université d'Evry
  • Logo Laboratoire Printemps (professions, institutions et temporalités)
  • Logo Centre Emile Durkheim
  • Logo Laboratoire lorrain de sciences sociales - Université de Lorraine
  • Logo IRISSO - Dauphine université Paris
  • Logo Multidisciplinaria de Estudios sobre el Trabajo (UMEST) - Universidad Autónoma de Querétaro
  • Logo La NRT est aussi reconnue et soutenue par
  • Logo HCERS
  • Logo Fondation Maison des sciences de l'homme
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org